IGOR STANISLAS

IGOR STANISLAS

Poésie, maximes, pensées philosophiques, chansons, textes, discographie, video, musique


extrait Maximes et pensées (suite) "Premier paradoxe"

Publié par Igor Stanislas sur 6 Novembre 2008, 18:10pm

Catégories : #MAXIMES DE JEUNESSE

"Réfléchir à son avenir, c'est plus que demander à son cerveau, c'est le supplier"

"Les acteurs ne sont que d'horribles poupées merveilleuses"

"Prendre des habitudes, c'est reposer son cerveau et ne jamais l'animer"

"Une chose est importante, le jugement est représentatif de l'existence de chacun.
 L'affirmation doit être toujours une preuve véritable"

"Les critiques sont plus souvent portées sur ce que les gens font et rarement sur ce qu'ils disent"

"On m'aime et on me déteste et on m'aime à en haïr l'infini des attitudes,pour en finir à se rappeler de quelqu'un de différent"

"La sagesse n'offre à nos yeux que des souffrances de jeunesse"

"Je voyage dans des pages d'idées qui me parviennent comme des publicités spirituelles"

"L'amour n'est jamais seul car il partage"

"On n'aime jamais autant les gens que lorsqu'ils sont incapables de l'entendre, à douter que l'amour est sacrilège"

"Les trains vides transportent des millions de respirations qui nous donnent un seul oxygène"

"La religion n'a qu'un sens, la croyance utopique"

"Parfois des phénomènes sont inexpliqués, surtout pas par l'homme qui perd sa raison, le ciel sa clarté.
malgré que la nature soit dans de nombreuses fois les causes, elle ne plaide pas pour l'intégralité des forces qui nous entourent"

"Une famille s'unit par son sang et rarement par ses avis"

"Vivre en parfaite différence, que cela se voie, ce n'est pas mon affaire"

"La solitude s'attrape par l'abondance de l'égoisme d'autrui"

"La dépression ne facilite pas la beauté de l'écriture, mais l'encourage"

  JANVIER 1988
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents