IGOR STANISLAS

IGOR STANISLAS

Poésie, maximes, pensées philosophiques, chansons, textes, discographie, video, musique


Maximes et pensées de jeunesse (suite) extrait du "Premier paradoxe"

Publié par Igor Stanislas sur 17 Novembre 2008, 11:53am

Catégories : #MAXIMES DE JEUNESSE

« Les fantaisistes ne sont que des haïsseurs de pensées organisées et ponctuelles, niant les idéologies bloquées et vieillies»
« Changer les façons en d’autres plus simple »
« Mourir pour l’éternité, pour le sacrifice de l’art qui l’impose parfois »
Répéter le plus possible de paraître ouvert à tous, juste le paraître »
« Écrire sans cesse c’est ralentir sa vie en la mettant sur pages… » 09/02/1988
« Le soupçon est une aggravation due à l’abus de déceptions »
« Se poser des questions sur soi-même, décourager ses sens à l’initiation, interminables réponses qui ne font qu’aggraver la fatigue »
« L’art des créations est mon sens nerveux, chaque naissance en moi artistique me rend dans des états mouvementés intérieur sans pareil »
« Le regard est une passion qui se perd dans des multitudes d’yeux
10/02/1988
« Avoir la tête ailleurs par abondance de pensées, bonnes et mauvaises ne font qu’un esprit tiède »
« Cultiver la recherche par des engrais d’idées »
« Faire des comparaisons, l’unique joie de la critique »
« Approche de l’impossiblement beau sans jamais ne jamais aimer les autres »
« On a toujours tendance à éviter de parler de ce que l’on a fait et déclencher des fantasmagories de mots à ce qu’on va entreprendre »
« Le temps des choses arpente le temps des faits »
« Une poignée de génie à beau être forte, elle ne soulèvera pourtant jamais la masse »
« On remarque les choses qui embarrassent autrui et jamais ce qui pourrait embarrasser tout le monde »
« Se sauvegarder pour mieux assimiler la différence »
« S’abriter de la pluie malgré les inondations intérieures, sécher ses sens à brûler d’envie de vivre »
« Chaque année perdue vaut un jour intéressant »
« Le langage de la musique réunit les âmes terrestres dans le creux des mains gigantesques du génie »
« Apporter le maillon suivant qui manque, l’histoire de la musique est un long parchemin séduisant ses porteurs qui s’y intéressent»
« Porter l’art en soi à ne jamais se plaindre de son poids redoutable »
« Le spectacle est le divertissement que l’art apporte à nos passions »
« User de son grand cœur envers les gens détestables par simple respect humain, saigner comme une fontaine dans la cuve du temps rien n’est donné en échange, période hermétique » 10/02/1988
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents