IGOR STANISLAS

IGOR STANISLAS

Poésie, maximes, pensées philosophiques, chansons, textes, discographie, video, musique


Maximes et pensées de jeunesse (suite) extrait du "Premier paradoxe"

Publié par Igor Stanislas sur 19 Novembre 2008, 17:49pm

Catégories : #MAXIMES DE JEUNESSE

"La joie des retrouvailles ouvre nos entrailles par des rafraîchissements d'émotions"
"Le paradis ne nous prend pas assez à la gorge pour qu'on lui confie notre bonheur,il est préférable de se l'acquérir sur terre en bon vivant"
"Faire rire soulage tout le monde de ses tristesses"
"Ainsi l'homme se cherche pourtant il se fait définir par ses états; ainsi l'animal se trouve et se cherche par des etats indéfinissables"
"L'homme qui pense décourage l'homme qui nuit.
l'homme qui rêve encourage l'homme qui fuit"
31/03/1988
"Ainsi nos vies sont faites, de visions, qui se meurent"
"Les écrivains jouissent de leurs encres et non de leur sang qui les congéstionnent"
"La sincérité d'un instant et l'on devient tellement agréable, à des sujets souvent lassant, on est pris d'un état souvent malade"
"Les êtres jaloux nuisent aux gens heureux et se nuisent eux-mêmes, car la cause est tellement possessive"
12/04/1988
"Le présent n'est pas à craindre, mais son futur est douteux"
09/05/1988
"Une vie n'en vaut pas deux, même si la troisième pourrait être meilleure"
"L art est un lourd poids qui s'extase de valeur"
"L'émotion est une difficile sentence, car elle éduque sans se laisser prendre"
"La volonté d'agir rend souvent grandissime le pouvoir d'être"
"Le jour se lève sur une aube incertaine, les instants sont poursuivis par les moments qui courent, seule la réflexion nous fait ralentir"
21/06/1988
"C'est l'expression qui nous définit, ce sont les yeux qui nous racontent, c'est la parole qui nous trahit, parfois le tout mène à l'impotence"
29/06/1988. Londres




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents