IGOR STANISLAS

IGOR STANISLAS

Poésie, maximes, pensées philosophiques, chansons, textes, discographie, video, musique


Maximes et pensées de jeunesse(suite) extrait du" premier paradoxe"

Publié par Igor Stanislas sur 27 Novembre 2008, 16:59pm

Catégories : #MAXIMES DE JEUNESSE

"Il faut croire au supérieur car il s'efforce de nous le dire"

"Il n'y a pas d'actes délibérés sans raisons provoquées"

03/08/1988

"Se satisfaire par un excès de choses qui doivent être meilleures, le meilleur est la pire chose à obtenir"

"Après tout un travail, un autre survient, celui de la modération dans la critique"

"L'opportunité d'arriver aux choses qui me font pleurer de joie, seule la providence est responsable"

"L'artiste n'est qu'un pion qui n'a droit à la parole que si la chance l'en autorise"

"Le corps donne la jouissance qui nous fait croire que l'on se sent bien.

Pourtant la jeunesse est troublante et terrorisante par son manque de réflexion qui parfois vient trop tard.

En reprochant l'idiotie involontaire, l'inertie s'active" 

"Par la peur, on s'abstient de courage, on s'abstient aussi du danger, mais nous les hommes prenons peur et par cet acte nous minimisons le secret par des réactions émotives, proches de l'hystérie.En réfléchissant davantage, les effets psychique sont proches d'un manque de contrôle de soi-même,donc qui a peur de l'extérieur a peur de son intérieur.La vision d'une chose terrifiante désormais active sans cesse nos émotions;très souvent l'horrible lui même est atteint de cet état.La vie est définie comme une chance de croire à ce que l'on veut.La mort est admise comme un peur nouvelle et ses secrets"

"Il n'est pas possible d'accroître une estime, seulement la diminution rend le mouvement pensif"

05/09/1988

"Aucune force n'est jamais assez maligne pour pencher son regard sur notre cas et réfléchir dans le sens positif qui serait mérité par un accomplissement de nos souhaits, notre force combat ces éléments d'injustice et bien un jour le talent sera vainqueur"

"Accroché au boulet, je traîne mon âme d'artiste seul l'argent serait la guérison de ce terrible fléau d'enchainement"

"La pensée est un outil facultatif rendant actif toute forme de sentiments même les plus extrêmes"

"Nous ne sommes pas assez ça pour être autre chose"

"Quand la fatigue prend le dessus, la soumission n'a qu'un souhait, le bien-être

15/09/1988





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents